Vermifuge pour chat – Tout ce que vous devez savoir

vermifuge chat franck vet

Avant de parler des vermifuges pour chat, nous débuterons par une brève introduction sur les parasites

Pour commencer, soyons clairs: personne n’aime entendre le mot ‘parasite’. Ça ne sonne pas très bien n’est-ce pas? Et pourtant, les parasites doivent exister depuis aussi longtemps qu’il y a des êtres vivants sur cette planète… En fait, il est réellement utile de mieux les comprendre, de saisir leur réalité.  

Vous savez sans doute que les plantes ont leurs propres parasites, les insectes aussi, les animaux également, et nous aussi les humains! Le but de la plupart de ces parasites est très simplement de pouvoir survivre et de se reproduire. Pour arriver à cet objectif, le parasite ne devra pas trop amocher son ‘hôte’, car s’il l’affaiblit trop, celui-ci pourrait mourir et notre parasite devra se trouver un autre hôte (ce qui n’est pas toujours simple pour lui). 

Chez les animaux, il y a donc des parasites qui sont plus gentils que d’autres. Aussi surprenant que ça puisse paraître, certains n’auront presque aucun impact sur cet animal; alors que d’autres entraîneront une panoplie de problèmes plus sérieux parfois (pouvant même entraîner la mort s’il n’est pas soigné).

Tout ceci nous mène donc aux parasites de chat. Je ne vous donnerai pas un cours sur chacun des parasites félins qui existent. D’abord parce qu’il y a déjà plusieurs livres/ressources/sites qui le font très bien. Ensuite parce qu’il y a tellement de ces parasites que simplement expliquer le cycle de vie de chacun ne vous aidera pas nécessairement à savoir quoi faire pour les éviter ou les traiter. Et ne vous méprenez pas: mieux nous comprenons ces parasites et meilleures seront les décisions qui seront prises par la suite. C’est pour cette raison qu’il y a des équipes vétérinaires qui sont présentes pour répondre à vos questions. Nous tenterons de couvrir certains des points les plus importants dans cet article. 

La première notion à comprendre est celle du risque. Évidemment, le chat adulte intérieur à 100% et qui vit seul a un risque très bas d’avoir des parasites. Déjà, si ce même chat est parfois en présence d’un chien ou tout autre animal qui peut aller à l’extérieur, la situation n’est plus la même car ils auront probablement des contacts rapprochés de de temps en temps. Puis une troisième situation fréquente sera celle du chat qui va dehors tous les jours, alors assurément celui-ci sera le plus important à protéger dû aux risques les plus élevés. 

Petite parenthèse avant d’aller plus loin: les parasites du chat les plus fréquents sont ceux de la peau et des intestins. Cependant, sachez qu’il peut y en avoir dans les yeux, au cerveau, au foie, aux reins, aux poumons, dans le sang, etc. Bref, quand il est question de vermifuge, nous parlons surtout des traitements pour les parasites digestifs (intestinaux). Si vous vous êtes déjà questionnés plus précisément sur ceux-ci, voici donc quelques questions et réponses en rafale :

Pourquoi ces vers sont-ils fréquents? Parce qu’ils peuvent être transmis de plusieurs façons différentes, par exemple d’un chat à un autre chat, ou bien d’une chatte à ses chatons, ou bien en attrapant une proie (oiseau ou petit rongeur) pour les chats qui chassent, ou même pour un chat seul qui se transmet le parasite à lui-même par sa litière. Les vers sont aussi plutôt communs car ils sont assez prolifiques: saviez-vous qu’un seul ver adulte peut faire quelques dizaines/centaines/milliers d’œufs dans sa vie…

Quels sont les signes que mon chat a des vers? C’est là que ça devient embêtant! Comme nous l’avons dit plus tôt, les parasites ne veulent pas créer trop de dommage, alors votre chat peut être porteur sans montrer aucun signe évident. On dit qu’il est asymptomatique. Si la quantité de parasites est un peu plus élevée, on peut voir des diarrhées légères ou vomissements par exemple. Puis finalement, il est aussi possible qu’il y ait ces mêmes signes digestifs et une perte de poids avec une condition générale inquiétante (amorphe, mange peu, etc.). Bref, ça varie d’un cas à l’autre. 

Questions sur les vermifuges pour chat

Alors puis-je le vermifuger moi-même pour éviter tous ces problèmes? À moins d’avoir déjà chez vous un médicament prescrit par un vétérinaire, vous ne pouvez pas. Par contre, la prochaine fois que vous irez consulter, demandez-lui des traitements à l’avance pour l’année et il y a de bonnes chances pour qu’il vous en remette. Ce genre de pratique ne se fait pas avec tous les médicaments évidemment (on ne peut pas prescrire des antibiotiques ‘‘juste au cas où il y ait une infection dans l’année’’). Cependant, pour la prévention des parasites, ceci est tout à fait possible.

D’accord, j’ai compris! Vers quel âge puis-je donc procéder au vermifuge? Si tu as un chaton à la maison, tu pourrais déjà le faire à 1-2 mois d’âge, pas de raison d’attendre en fait. Par contre, si ton chaton est rendu à 3 ou 4 mois, pas de panique non plus car il est toujours temps de bien faire. Puis si ton chat est déjà adulte, et bien mieux vaut tard que jamais! Il n’y a pas d’âge limite à partir duquel on ne peut plus vermifuger. 

Mon voisin m’a dit qu’il avait déjà utilisé un produit maison pour vermifuger, c’était peut-être du lait ou bien du vinaigre de cidre ou était-ce du lait de coco, je ne suis plus sûr, est-ce une bonne idée? Malheureusement, à part entraîner une bonne diarrhée, ce genre de traitement n’a aucun fondement et ne vous débarrassera pas du problème. Cette croyance vient en fait justement du fait qu’ils vont créer des problèmes digestifs (vomissement, diarrhée). Alors lorsque les gens voyaient des vers en même temps que ces symptômes, ils croyaient que tout était fini…  Ceci n’est pas exact car en pratique il en reste encore et toujours dans l’intestin. 

Bon, d’accord, j’ai compris, pas de produit naturel ou maison! Alors je le vermifuge quand mon chat? Ceci revient au risque discuté plus tôt. Pour les chats à très bas risque (seul, intérieur seulement), ce sera à faire lorsqu’il est chaton, puis ensuite au besoin lorsqu’il est adulte. Pour le risque modéré, il sera probablement mieux de continuer à le faire dans sa vie adulte aussi. Ce sera à discuter avec votre vétérinaire. Puis pour le risque plus élevé, il faut considérer le faire plusieurs fois par année.

Mais Dr Franck, si jamais mon chat n’a pas de ver, est-ce que c’est grave de le vermifuger? Ah, bonne question jeune padawan! Sache que la grande majorité des vermifuges sont très sécuritaires. Ça veut dire quoi sécuritaire au juste? Ça veut dire que la plupart du temps, l’utilisation n’entraînera aucun problème particulier qu’il y ait présence ou  non de parasite. Rarement, il pourrait y avoir des effets secondaires, mais ceux-ci seront généralement mineurs et sans conséquence. Bref, il comporte très peu de risque de vermifuger s’il n’y a pas de parasite dans l’intestin, et s’il y en a réellement il y aura alors beaucoup d’avantages car ce chat sera débarrassé de ses vers.

Au fait, j’y pense, un parasite, c’est petit ou gros? On pourrait dire que les deux réponses sont bonnes! Il existe des parasites qu’on ne peut voir qu’au microscope, alors que d’autres vont ressembler à une pâte de spaghetti. Bref, c’est variable. Ceci veut dire que vous pourriez regarder une selle avec beaucoup de parasites et ne rien voir du tout (avec vos yeux). Puis la même selle serait analysée au laboratoire et il y aurait un taux d’infection important.

Désolé Dr Franck, encore une autre question. Mon voisin a aussi un chat et il se demande ce qui se passe si son chat n’est pas traité; il a pourtant vu ce qui ressemble à des petits grains de riz dans les selles? Il est alors probable que ce chat restera avec ses vers aussi longtemps qu’il ne sera pas traité. Ceci ne veut pas dire qu’il verra des grains de riz à chaque fois. La raison est que les parasites adultes ne font pas des œufs 24h sur 24h. Ils en font à des rythmes différents d’un jour à l’autre. Bref, il faut insister pour que ce gentil voisin aille consulter un vétérinaire. Une raison secondaire (et pourtant tout aussi importante) d’y aller pour ce chat est que certains des parasites félins sont contagieux pour les humains. Il ne suffit que de quelques œufs sur les mains à la suite d’un nettoyage rapide de la litière (sans s’être nettoyé les mains ensuite) et cette personne sera infectée. Il existe aussi d’autres moyens de contagion!

Bonne nouvelle, mon voisin est allé faire traiter son chat finalement! Que se passe-t-il après un traitement vermifuge? Alors, bien souvent il ne se passe rien de précis car les vers vont simplement mourir et seront digérés par l’intestin. Ceci se passe dans les heures suivant le traitement. Parfois, ils sortiront en même temps que les selles et nous aurons même le ‘bonheur’ de les voir mourir sous nos yeux : en effet, un mécanisme fréquent des vermifuges est de faire convulser les vers jusqu’à leur mort! Cool n’est-ce pas! (En tout cas, le scientifique en moi aime ça!)

Alors bravo si vous vous êtes rendus jusqu’ici! J’espère que vous avez appris un truc ou deux aujourd’hui. Comme vous l’avez constaté, il est généralement accepté que les traitements vermifuges apportent plus d’avantages que d’inconvénients pour les chats. Dans le doute, consultez votre vétérinaire et sachez que ces traitements existent sous plusieurs formes (topique, comprimé, liquide, etc.) pour faciliter leur utilisation à la maison.

Pour finir, dites-moi je suis curieux: quelle est l’histoire de parasite la plus spéciale que vous avez vue ou entendue?