La relation vétérinaire-client-patient (RVCP)

relation veterinaire client patient rvcp franck vet

Bon, d’accord, je l’avoue: cet article est assurément le moins accrocheur de ce site!

Et pourtant, il est crucial à la compréhension du travail d’un vétérinaire vis-à-vis de son patient, tout en ayant la pleine collaboration du client/propriétaire d’animaux. Bref, lisez bien ce qui suit!

Donc comme nous le disions, cette relation constitue la fondation même du travail du médecin vétérinaire.

À ce stade, vous me regardez et vous vous dites: pourquoi est-ce si important?

Parce que c’est ce qui permet de prendre des décisions éclairées sur l’état d’un patient (est-il malade ou en santé), sur la nécessité des tests à faire (ou pas), et le diagnostic/pronostic de potentielle maladie.

Vous le comprendrez facilement, si l’animal en question est en bonne santé, tout ceci n’est que plus facile. S’il est malade, il a besoin de soins et c’est surtout dans ces situations que la relation devient primordiale.

Le but ultime est de donner toutes les chances possibles à votre animal d’avoir une longue vie sans problème majeur.

Voici les conditions à remplir pour avoir une relation client-vétérinaire-patient qui est valide (extrait tiré du site de l’OMVQ): le médecin vétérinaire peut démontrer que tous les éléments suivants sont respectés :

  • Lorsque le médecin vétérinaire possède une connaissance suffisante de l’animal ou des animaux, de leur état et de leurs conditions de vie (lieu de garde, régie, alimentation);
  • Lorsque le médecin vétérinaire possède une connaissance suffisante de la prévalence ou de la fréquence des conditions pathologiques dans le troupeau;
  • Lorsque le médecin vétérinaire juge que le propriétaire ou le gardien des animaux a acquis la compétence nécessaire pour suivre adéquatement ses directives;
  • Lorsque le client accepte de suivre fidèlement les directives du médecin vétérinaire;
  • Lorsque le médecin vétérinaire est disposé à assurer le suivi;
  • Lorsque le médecin vétérinaire est en mesure d’assurer un service vétérinaire d’urgence dans un délai raisonnable si applicable au type d’élevage et de pratique en cause;
  • Et existe un climat de confiance entre le médecin vétérinaire et son client.

J’ai toujours trouvé ce dernier point particulièrement important, car si la confiance mutuelle n’est pas présente alors il ne peut y avoir une collaboration suffisante pour atteindre l’objectif recherché.
Avec tout ceci, je crois que vous pouvez maintenant comprendre la difficulté d’offrir un tel service à distance ou de façon virtuelle.

En conclusion, souvenez-vous qu’en cas de pépin, le vétérinaire qui pourra le mieux vous conseiller est celui qui connaît déjà le mieux votre animal…