24 signes de maladie à surveiller chez votre oiseau

signes de maladie oiseau surveiller franck vet

Les oiseaux sont un groupe d’animaux différents de tous les autres que vous pouvez connaître: un oiseau n’est pas un petit chien ou bien un drôle de chat.

Autant pour leur comportement et leur alimentation, ils ne ressemblent pas nécessairement à tous les autres mammifères, rongeurs, reptiles que vous avez pu côtoyer dans votre vie.

Ceci veut simplement dire que vous devrez en quelque sorte tout réapprendre du début, car simplement voir la différence entre un oiseau malade et un oiseau en santé n’est pas toujours si simple. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour apprendre!

Voici une liste (non-exhaustive) des différents points à surveiller si votre oiseau est malade:

  • l’appétit d’un oiseau est en général assez stable, donc si celui-ci baisse, ce n’est pas normal. De plus, bien que les oiseaux ne soient pas de grands consommateurs d’eau, vous pouvez quand même regarder si le bol d’eau a diminué ou non.
  • trouvez-vous votre oiseau plus calme qu’à l’habitude? Si ceci ne dure que quelques minutes, ce n’est peut-être pas dramatique. Par contre, si ça fait plusieurs heures qu’il ne bouge pas, surveillez-le davantage. 
  • autres signes similaires à suivre au niveau de son comportement: il parle ou chante moins, sa voix n’est plus la même, il a les yeux un peu fermés, il se met la tête dans son plumage ou bien il semble plus gonflé qu’à l’habitude, tout ceci n’est pas normal. 
  • vous regardez les selles et elles vous paraissent différentes en apparence, en couleur ou en quantité, ceci est un autre signal d’alarme. 
  • est-ce que votre oiseau respire de façon régulière? Ou bien au contraire il a de la difficulté, son bec est ouvert pour pouvoir y arriver, il respire de manière saccadée ou bien fait des bruits anormaux à l’inspiration ou l’expiration? Le système respiratoire des oiseaux est très fragile alors ceci est définitivement à ne pas négliger. 
  • vous observez des sécrétions au niveau des yeux, des narines, des oreilles, du bec, du cloaque? Si vous n’avez jamais observé celles-ci, que soudainement il y en a de façon répétée et qu’elles ont une apparence anormale, il faut s’en occuper. 
  • vous avez noté un changement de couleur des plumes, une plaie sur la peau, ou bien une masse/enflure quelque part sur le corps, ce n’est probablement pas normal.  
  • évidemment, il ne me serait pas possible de tout nommer ce qui est anormal, par contre voici quelques-uns des autres signes qui peuvent se voir chez nos amis ailés: perte d’équilibre, plumage terne, vomissements ou diarrhée, perte de poids, boiterie ou douleur à une patte ou une aile, croissance exagérée du bec, etc. J’aimerais vous dire que ce n’est que ceux-ci! En réalité, vous devez connaître VOTRE oiseau pour savoir ce qui est standard pour lui et ce qui ne l’est pas. 

oiseau maladie franck vet

Comme vous le voyez, vous n’avez nul besoin d’équipement sophistiqué pour observer votre oiseau.

Vous n’avez réellement besoin que de vos yeux et de votre logique la plupart du temps. Il peut aussi être utile de prendre des notes dans un cahier, car parfois on peut perdre le fil des derniers symptômes et quand ils sont débutés. Une balance est aussi un outil peu coûteux et pratique.

La règle générale est la suivante: si le poids varie de moins de 5% par rapport au poids normal, on ne s’inquiète pas. Si celui-ci varie entre 5 et 10%, on commence à observer plus attentivement et on repèse l’oiseau le lendemain. Puis s’il est de plus de 10%, on est définitivement dans une zone anormale.

De toute façon, si on tombe dans cette 3e catégorie, il y a toujours d’autres signes visibles car une telle diminution de poids ne peut pas se passer sans qu’on s’en rende compte (car il y aura plusieurs autres symptômes qui accompagneront).

Finalement, la dernière chose utile est un appareil photo pour prendre des photos ou vidéos. Il sera tellement plus précis de montrer une image ou une vidéo si on désire démontrer quelque chose. Croyez-moi, vous me remercierez plus tard 🙂 Essayez d’imiter un oiseau qui tousse et vous m’en reparlerez. 

Pour conclure, comprenez de tout ceci que vous devez apprendre à être vigilant.

L’objectif n’est pas de vous faire tout surveiller à chaque jour, mais plutôt de vous permettre d’attraper un problème tôt dans sa présentation, ce qui aidera votre oiseau à ne pas s’affaiblir trop longtemps. Avant d’avoir ces soucis, trouvez-vous un vétérinaire aviaire et ainsi vous n’aurez pas besoin d’en chercher un lorsque un pépin se présentera. 

Dites-moi, je suis curieux: qu’est-ce que fait votre oiseau qui est spécial juste à lui?